Visionnement et suivi des arbitres via oreillettes

Le Comité Provincial a marqué son accord pour l’acquisition d’un système d’oreillettes. Le projet a été présentépar JM Docquier lors de l'AP du 29 janvier 2018.
Le  kit comprend : une unité de communication,  AT-320, trois micro-casques, une valise et un chargeur double USB.

Ce système permet une communication directe (individuelle ou collective) avec les deux arbitres.
La CFA Luxembourg comprend un département Visionnement/Suivi de nos arbitres.
Ce département est composé de nos arbitres régionaux  qui gèrent l’organisation et la centralisation des visionnements et suivis d’arbitres effectués, le tout sous la supervision de la CFA.
Il existe deux types de suivi d’arbitres : le visionnement et le coaching.

Le Visionnement est effectué par un membre de la cellule. Un visionnement est planifié chaque semaine. Lors du visionnement, l’évaluateur est dans la salle et effectue en fin de rencontre un débriefing  de la rencontre dans un entretien constructif avec les arbitres et rédige un rapport détaillé de son visionnement.

Le Coaching, consiste lui en un accompagnement.  Le coaching s’adresse à la fois (et surtout) aux jeunes arbitres qui sont désignés avec un arbitre plus expérimenté pour siffler une rencontre. Mais le coaching est également appliqué pour des rencontres séniors. L’arbitre accompagnateur rédige également un rapport.

L’ensemble de ces rapports est centralisé par la CFA Luxembourg.

Que peut apporter un tel système dans le suivi/visionnement de nos arbitres provinciaux ?

 Au même titre qu’un coach d’équipe dirige le jeu, le coach d’arbitres (ici l’évaluateur)  a un rôle fondamental pour les aider dans le management et la direction de la rencontre.

Cette technique nous permet essentiellement de conseiller les arbitres en « direct » et les accompagner dans leur progression.

Le coach ne peut ni modifier ni diriger les décisions prises par les arbitres

Le coach possède un émetteur et les arbitres ont chacun un  récepteur.
L’oreillette lui donne en direct les informations choisies par le coach.
Sans être dérangé, il peut arbitrer tout en intégrant des points clés.
Le coach  conseille, rassure et « booste » les arbitres.
Le coach intervient de façon très active au cours des intervalles.

Sans attendre la fin de la rencontre pour débriefer, l’arbitre reçoit l’information en direct.
Il a alors la possibilité de comprendre et de corriger très vite ses défauts = gain de temps.

Quels sont les apports et avantages d’un tel système ?

* La communication est simple, discrète et efficace.
* L’avantage de ce système émetteur-récepteur est que le coach est en contact permanent avec ses arbitres pour distiller des informations.
* Discrétion lors des interventions « terrain »
* Former une équipe à trois
* Encouragements d’un arbitre lors de situations délicates (éventuelle erreur)
* Les entraîneurs ont plus confiance aux directeurs du jeu

Témoignages d’arbitres :
Marco Fochesato : «  On se fait très vite au port de l’oreillette. En soi ce n’est pas dérangeant du tout.
Attention quand même à la sensibilité du micro du « coach » on entend tout ce qui se passe autour de lui et le bruit environnant peut être dérangeant.
Il n’y a aucun problème à communiquer avec les deux arbitres en même temps. Il suffit de dire dès le départ à qui le coach parle. L’autre en profite aussi. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de switcher entre les différents canaux. Juste indiquer d’abord le nom de l’arbitre avant le commentaire.
Les commentaires courts sont à recommander par rapport à des phrases longues. Je pense qu’il faudrait faire un pre-game spécial et se trouver des « codes » de façon à comprendre rapidement juste avec quelques mots.
Très rassurant de se sentir soutenu. Sûrement une aide précieuse dans la formation. Pour l’utilisation dans les matchs à enjeu, il vaut mieux que l’arbitre ait utilisé le système au préalable. En tout cas, je suis preneur pour rééditer l’expérience. »

Gauthier Antoine : « L'utilisation de l'oreillette est une très bonne idée car elle nous aide beaucoup, nous donne confiance et cela n'est pas gênant du tout car très légère (on ne la sent pas).  On entend très bien les indications mais c'est mieux si personne ne parle autour. Très bonne idée si on utilise ce système pour les demi-finales de coupe ou play off mais il faut que les arbitres utilisent l'oreillette une fois avant. Cela doit être très intéressant pour les jeunes arbitres qui commencent pour leur donner des conseils. »

Les premiers retours d’utilisation des oreillettes sont très positifs. Tant au niveau des évaluateurs que des arbitres, il y a unanimité pour affirmer que cet outil apportera un plus dans le suivi. Nous n’imposerons pas à nos arbitres le port de l’oreillette lors d’une évaluation. Le consentement de l’arbitre sera toujours demandé.
Toutefois si des jeunes arbitres manifestent le désir d’évoluer et ont pour objectifs d’arbitrer à un niveau supérieur, nous leur recommanderons vivement ce type d’évaluation/suivi.
Ce nouvel outil démontre que la CFA Luxembourg (qui est la première province de l’AWBB à acquérir un système de ce type) souhaite mettre tout en œuvre pour le bon suivi de ses arbitres.